loader

Dates à retenir

blason

Le Blason

 

Le blason communal, un symbole de liberté !

 

L’histoire de la conquête des franchises communales aux XII ème et XIII ème montre l’acquisition progressive par chaque ville de sa personnalité propre. Pour affirmer celle-ci, la cité se donna des emblèmes qui figuraient sur les sceaux ou placés dans un écu, qui furent reproduits en broderie ou peinture sur les bannières des milices et sculptés dans la pierre.

Ainsi naquit le blason municipal, symbole des libertés communales.

L’art héraldique urbain n’est pas, comme beaucoup semblent le croire, le privilège de temps révolus. C’est un art toujours bien vivant qui trouve chaque jour ses applications modernes.

Ces symboles de liberté, que sont depuis leur origine les blasons communaux, sont devenus l’expression figurative de la cité. C’est l’emblème par lequel les habitants d’une ville, d’un bourg ou d’un modeste village aiment se reconnaître et se retrouver. Son usage a maintenant dépassé le cadre administratif et toute assemblée ou réunion privée, sportive ou commerciale se présente sous l’emblème héraldique de la commune.

Le blason communal est devenu l’ambassadeur des habitants d’une même cité.

 

4 siècles nous contemplent !

 

De mars 1645 à septembre 2003 près de 4 siècles nous séparent de l’anoblissement du seigneur Dubois (nous pouvons découvrir son blason au dos de la croix de la Pause, classée à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques) et de la décision du Conseil Municipal. En effet, par délibération en date du 12 septembre 2003, le Conseil Municipal, sous la présidence de son maire M. Georges GUITTARD,  a adopté un des deux projets de blason communal présenté par M. Yves CARRIAS  et retenu par la Commission Nationale d’Héraldique.


Blasonnement : Tranché de gueules à l’oie sauvage essorante d’argent becquée et membrée d’or et de sinople au poisson d’argent mis en bande.

Symbolisme :

Les couleurs gueules, sinople et argent sont empruntées à la Maison de Dubois, seigneurs des lieux de 1660 à 1751.

(Armoiries de Dubois : d’argent, à l’arbre arraché de sinople, au chef de gueules chargé de trois casques d’argent).

L’oie sauvage est l’attribut de St Martin, saint patron de la commune.

Le poisson rappelle que le marais de Pebrère (au Moyen-Âge) que traversait la rivière Ambène, était très poissonneux.

 

 

L’art héraldique:

 

SINOPLE : le sinople est la couleur verte et se représente en gravure par des hachures descendant de droite à gauche pour le chevalier. Sinople couleur du blé qui lève est le symbole de la jeunesse, de l’espoir, de l’optimisme, de la confiance en l’avenir, de l’esprit d’entreprise. C’est la couleur de ceux qui vont de l’avant.     « Arbre arraché de sinople » : l’arbre n’a pas de racine.

 

GUEULES : le gueules est la couleur rouge. Le mot « GUEULES » est du genre masculin et singulier, bien qu’il s’écrive toujours avec un « S ». Le GUEULES se représente en gravure par des hachures verticales. « Au chef de gueules » : bandeau au dessus de couleur rouge.

 

OR ou DORE : l’or est le premier des métaux en héraldique, il se représente en gravure par un pointillé en quinconces. Emblème de la générosité, il symbolise la gloire.

 

ARGENT : le deuxième des métaux est l’emblème de l’honneur sans tâche, il équivaut à la couleur blanche qui n’existe pas en héraldique.

 
pessat-villeneuve.fr Site officiel de la commune de Pessat Villeneuve